Premières mesures de restriction de pompage

La Préfecture a tenu la première réunion sécheresse le 12 juin et pris les premières mesures de restriction de pompage.

 

En effet l'étiage est assez précoce cette année et le niveau des cours d'eau est faible, particulièrement dans le sud du département.

La Couze et le Caudeau concernés par les restrictions

Suite à cette réunion, le Préfet de Dordogne a pris un arrêté qui précise les niveaux de restriction en fonction des débits des cours d'eau.

La Couze ayant atteint le niveau de crise le 9 juin, tous les prélèvements - agricoles et domestiques (à l'exception de l'abreuvement des animaux) - sont interdits.

Sur le Caudeau, les prélèvements pour irrigation agricole sont interdits 1 jours par semaine (cf. annexe 9a de l'arrêté pour plus de détails).


Si vous suivez notre page étiage, ou si vous recevez la lettre de suivi des débits, vous constaterez que les niveaux des cours d'eau sont remontés la semaine dernière. Cependant, l'arrêté pris par le Préfet reste valide tant qu'il n'a pas été annulé ou modifié ; ces modifications interviennent le plus souvent suite aux réunions sécheresse.

Arrêté préfectoral du 12 juin 2015 portant mesures de restrictions de prélèvement d'eau
Arrêté de restriction de prélèvements du
Document Adobe Acrobat 2.1 MB

Vigilance concernant les manœuvres de vannes

A la différence des autres années lorsque les premières mesures de restrictions étaient prises, le Préfet n'a pas encore pris d'arrêté interdisant complètement les manœuvres de vannes sur les cours d'eau en Dordogne.

Mais, il est rappelé dans l'article 5 de l'arrêté : "en application de l'article L 214-18 de l'environnement, les ouvrages devront laisser passer en tout temps dans le lit des cours d'eau un débit minimal garantissant en permanence la vie, la circulation, la reproduction des espèces qui le peuplent."


Concrètement, il est préférable de ne pas actionner les vannes sur les cours d'eau dont le niveau est proche ou inférieur au débit d'alerte. Et après les mesures effectuées vendredi dernier, on peut dire que la Couze, le Couzeau, la Conne, la Louyre et la Gardonnette sont dans cette situation.


Si vous êtes dans l'obligation d'utiliser une vanne ou une pelle sur un ouvrage, prenez contact avec le service de police de l'eau (Direction Départementale des Territoire 24) pour faire une demande de dérogation et connaitre les mesures à prendre pour ne pas mettre en péril les milieux aquatiques.

Écrire commentaire

Commentaires : 0